*** Cantine japonaise à Ramen : NARITAKE ***

kotteri-ramen-naritake-porc

NARITAKE

Et ça fait de grands slurp!

Si certains restaurants arborent fièrement les autocollants de guides gastronomiques sur leur vitrine, d’autres, dans le « little Tokyo » de Saint-Anne, se parent de files d’attente impressionnantes sur le trottoir.
D’ailleurs si débarquez un jour dans le quartier et que vous ne savez pas quel restaurant choisir c’est simple les meilleurs sont pleins, et il faut faire la queue.

Spécialisé dans les ramen  NARITAKE fait très fort.
-11h30 Samedi ouverture.
-11h35 j’arrive, la salle est pleine et il reste 3 places au bar. Je m’assied. La clientèle est principalement nippone (bon signe).
-11h39 c’est complet! Les clients qui arrivent commencent à faire la queue.

La carte est courte puisqu’on est dans une cantine à RAMEN (le terme cantine n’a rien de péjoratif).

On peut prendre des gyozas en entrée. Mais les bols de ramens sont suffisamment imposants pour un déjeuner. Vous avez un appétit de rugbyman: double dose de nouilles pour 3 euros de plus.
J’ai choisis les ramens au porc avec peu de graisse. Il aura fallu un quart d’heure pour que mon plat arrive, ce qui m’a permis d’observer le travail en cuisine. Un véritable travail à la chaîne, qui  permet aux bols de se  remplir en continu.

kotteri-ramen-naritake-gyoza-cestmoilechefkotteri-ramen-naritake-cuisine-cestmoilechef

Mon bol arrive la dégustation commence.

 

On passe en mode japonais , comme mes voisins j’aspire les nouilles en faisant de grands slurps (rien de d’impoli une simple habitude japonaise). D’autant que c’est plus efficace que de souffler dessus pour les refroidir. Bref si je ne regarde pas par la fenêtre je peux me croire au Japon.
Le plat est riche, le bouillon et le nouilles sont très bonnes. Un plat simple bon qui cale bien l’estomac et réchauffe.

kotteri-ramen-naritake-porc

Malgré l’affluence le service est extrêmement poli, l’ensemble du personnel (cuisiniers compris) vous souhaite la bienvenue quand vous entrez et vous salue quand vous partez.

En résumé:

C’est une cantine, il y peu de place, quand vous êtes au bar les gens font la queue dans votre dos, la carte est courte, les plats simples et il fait chaud.
Mais justement on y va pour ça! Il ne s’agit pas d’un restaurant gastronomique japonais kaiseki,  seulement d’un petit resto qui vous fait d’excellent Ramens. Vous pouvez manger pour 10 euros un plat qui n’est pas sous vide ou congelé puis réchauffé au micro-ondes. En plus le dépaysement est garanti.

Règles n°1 : Si comme moi vous détestez faire la queue, arrivez à l’ouverture.
Règles n°2 : Allez y plutôt par temps frais ou froid.

Ben.

Kotteri Ramen NARITAKE
Adresse : 31 Rue des Petits Champs
75001 Paris
Téléphone :01 42 86 03 83
Horaires d’ouverture :
lundi au samedi 11:30 – 15:00, 18:30 – 22:00
dimanche Fermé