Découverte de la boutique Pascal Caffet à Strasbourg

C’est le 7 octobre dernier que la 15ème boutique estampillée « Pascal Caffet » a ouvert au 22 rue des Orfèvres dans le Carré d’Or de Strasbourg.

A l’origine de ce projet, Mme Aubriot-Bertot qui en fin gourmet souhaitait faire découvrir les créations du maître chocolatier et pâtissier aux Strasbourgeois.

Titré Meilleur Ouvrier de France Pâtissier et Champion du Monde des Métiers du Dessert, Pascal Caffet – troyen d’origine, est présenté comme un homme de talent, un passionné qui depuis 37 ans œuvre au sein d’une maison familiale de renommée sans pour autant perdre de vue la nécessité de se renouveler et d’innover.

Sa spécialité ?

Le praliné, grâce (entre autres) auquel il a obtenu en 2014 le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) qui distingue des entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Les fruits secs, précieusement sélectionnés, sont torréfiés à cœur dans le torréfacteur maison avant d’être lentement caramélisés puis concassés. Une fabrication quotidienne en petites quantités afin de conserver le meilleur de sa recette.
Il est également l’auteur du trophée Pascal Caffet, créé en 1997, qui valorise les talents chocolatiers pâtissiers de demain. Un homme qui partage son savoir et qui est tourné vers le futur.

Mais qu’en est-il réellement de ses pâtisseries ? Pour vérifier qu’il ne s’agit pas de l’ouverture d’une énième boutique d’un pâtisser businessman en quête de chiffres d’affaires, chez « C’est moi le chef ! » nous avons le sens du sacrifice et avons donc décidé d’aller à la boutique nous faire notre idée.

La devanture bien que petite fait saliver les passants, qui n’hésitent pas à s’arrêter pour un arrêt gourmandise. Pas mal de touristes ce jour là, accueillis dans la langue de shakespeare. Venue pour goûter les entremets, je demande conseil pour savoir ce que sont les spécialités de la maison. Et là on prend le temps de m’expliquer, ce que j’ai beaucoup apprécié car la solution de facilité aurait été de me répondre « cela dépend de vos goûts ».

 

Je repars donc avec un entremet individuel intitulé « Las Vegas » qui est composé d’une base de croustillant amandes, d’une crème diplomate vanille Bourbon, d’un biscuit chocolat, d’une mousse chocolat noir pur Venezuela 70 % et d’un coulis framboise. C’est grâce à ce gâteau que P. Caffet a remporté son titre de Champion du Monde des Métiers du Dessert.

 

J’ai beaucoup aimé ce gâteau et surtout sa base de croustillant amandes qui était bien craquante et délicate. Le reste était bien équilibré, même si le chocolat l’emportait naturellement sur la crème à la vanille. Seul le coulis de framboise manquait de pep’s pour moi. Il aurait mérité d’être plus acidulé.

Le deuxième gâteau était une Macatarte framboise pistache avec une pâte sablée, une crème d’amandes pistache, une crème à la pistache, des framboises et un macaron pistache surmontant le tout. Tous les éléments étaient bons, il n’y a que le macaron qui m’a un peu dérangé car trop sucré en bouche. Je n’ai pas goûté leur macaron individuellement mais j’ai l’impression que le fait qu’il soit posé sur la tartelette le détrempe et renforce la sensation de sucre. Par contre, la pistache était bien présente et pas « chimique » comme on peut la trouver parfois.

En résumé, on ressent à la dégustation l’utilisation de bons produits pour la composition des desserts et un vrai savoir faire. Seul petit reproche, on apprécierait un peu plus de folie au niveau des goûts et au niveau de la présentation…mais j’imagine qu’il y aussi des contraintes liées à la fabrication centralisée des pâtisseries et chocolats dans le laboratoire de Pont Sainte Marie dans l’Aube.

Comptez aux alentours de 5 € la pâtisserie individuelle.

Après la dégustation du Chocopraliné – pâte à tartiner praliné maison à l’ancienne – à base de praliné aux Noisettes du Piémont, de couverture chocolat lait 40 % et de pur beurre de cacao, je suis repartie à la maison avec un pot car j’ai vraiment été séduite par le goût et la densité du praliné (9,25 € les 300 g). Je suis sûre qu’il fera des merveilles pour fourrer mes petites madeleines…à moins que j’ai tout dégusté à la petite cuillère d’ici là !

 

Boutique Pascal CAFFET – Strasbourg

Lundi : 14h00 – 18h30
Du Mardi au Samedi : 10h00 – 18h30

22 rue des Orfèvres
67000 Strasbourg

http://www.pascal-caffet.com
https://www.facebook.com/pascal.caffet