Le Flamme & Co

S’il y a des plats bien ancrés dans la cuisine du terroir, je crois pouvoir dire que la flamenkuche ( ou Flammekuecha pour la prononciation haut-rhinoise), fait partie des plats incontournables de l’Alsace. On la partage volontiers avec les amis, c’est simple et convivial autour d’un petit verre de vin blanc.

La tarte « flambée » porte mal son nom car elle ne l’est en réalité pas du tout…on devrait plutôt dire tarte flammée puisqu’elle est cuite à la flamme.

flamme&co-deco2r

Vous connaissez certainement la version traditionnelle composée de crème, d’oignons et de lardons. La seule, l’unique pour les puristes ils n’en existent pas d’autres d’ailleurs.. ben oui sinon ca s’appelle pas une tarte flambée…

Autant dire que ceux-là ne pousseront peut-être pas la porte du « Flamme & Co » et qu’ils ne savent pas ce qu’ils ratent.

J’ai eu l’occasion de découvrir ce restaurant au concept original et osé au pays de la Flam en décembre dernier où l’étage avait été privatisé pour nous à l’occasion d’une fête de fin d’année du travail de Monsieur.

Intrigués par les tartes flambées qui nous avaient été servies au cours du buffet, nous avons décidé d’y retourner il y a quelques jours avec des amis et avons été définitivement convaincus (nos amis aussi ! ) par la nourriture proposée.

Originales et bonnes, les recettes sont celles du chef Olivier Nasti bien connu en Alsace pour son restaurant étoilé le Chambard à Kaysersberg. Ce MOF 2007, nous offre des associations bien pensées pour nos palais qui ne seront pas en reste côté vin non plus puis qu’Emmanuel son frère sommelier saura apporter la touche complémentaire à un bon repas. Affaire de famille chez les Nasti qui travaillent avec leurs femmes à l’hotel / restaurant.

Nous avons opté lors de notre seconde visite par le menu automne : un velouté de potiron à la vanille suivi d’une tarte flambée forestière avec une émulsion aux herbes et une flam riz au lait pommes au caramel au beurre salé. Gros coup de cœur partagé pour le velouté aux délicates notes de vanille que je ne tarderais pas à refaire à la maison. Les tartes flambées (qui sont le coeur du sujet) sont délicieuses… et la tarte sucrée que je déteste habituellement m’a réconcilié définitivement avec mes mauvais souvenirs. Le goût de riz au lait est bien présent mais pas pesant et ça j’adoooooooooooore.

 

Vous l’aurez compris c’est une ovation pour le Flamme & Co. Je suis certaine que cela ne plaira pas à tout le monde, les trop traditionalistes et ceux qui ne sont pas près à dépenser plus de 8-10 € pour une tarte flambée risquent d’être déçus mais pour les autres je vous conseille d’aller voir ce que le chef vous propose.

Rien que les toilettes valent le détour…. je n’en dirais pas plus je vous laisse la surprise.

Pour le reste à la carte ou au menu (à partir de 13 €), vous trouverez la formule qui vous conviendra j’en suis sûre. Deux adresses pour le Flamme & Co  : à Kaysersberg (rue du général de Gaulle) ou à Strasbourg (Grand’ rue).