Que boire avec une raclette ?

vin blanc avec une raclette

Trouvant son origine en suisse, la raclette rappelle l’ambiance rustique des montagnes savoyardes. Dans sa version traditionnelle, ce mets est composé de pommes de terre enrobées d’un fromage fondu au cœur onctueux. De nombreuses variantes de recettes permettent aujourd’hui de le savourer toujours diversement. Toutefois sa réussite se base totalement sur le fromage utilisé. Cependant le gout exquis de ce plat convivial peut être sublimé s’il est accompagné de vin. Parmi le grand nombre de vins existants, le choix est plutôt fastidieux. D’ores et déjà, notez qu’il y a trois grands types de vins : le blanc, le rouge et le rosé. Les différences entre eux ne sont pas qu’au niveau visuel, mais plus en profondeur encore. Au niveau de la production du vin, ou la vinification, ces différences s’établissent. Sans trop entrer dans la chimie, il est bon de savoir que le vin blanc résulte de la fermentation de jus de raisins pressés, appelé moult. Le raisin utilisé peut être blanc ou rouge. Le vin rouge, quant à lui, utilise plutôt des raisins aux tons noirs, violets, rouges ou bleus. Des pigments de peau ainsi que des tannins de ces raisins sont injectés dans le moult avant fermentation. Le vin rosé requiert plus de technicité. Il est obtenu entre la vinification du vin blanc et du vin rouge, avec un timing assez précis. Voici quelques considérations à prendre pour vous aider dans votre décision.

Le vin blanc

Afin de rester dans l’origine traditionnelle de la raclette, il est intéressant de choisir un vin de France artisanal. Dans ce contexte et pour mettre en valeur le gout du fromage, préférez le vin blanc, le vin pour raclette par défaut. Choisissez-en un pas trop sec. Dans le cas contraire, l’acide citrique de ce vin décomposera le gras naturel du fromage en lait cru amer. Si vous décidez d’incorporer des épices ou des graines de moutarde à votre raclette, le vin blanc est toujours le mieux indiqué. Mais dans ce cas, optez pour du blanc fort avec plus de gras. Il sera alors plus à même de soutenir et relever le gout piquant de ces nouveaux éléments grâce à son gout plus frais.

Le vin rouge

Pour un grand nombre de personnes, déguster une raclette sans viandes ni charcuteries n’est pas du tout envisageable. Lors d’importantes assemblées, on peut même trouver une grande déclinaison de charcuteries, de jambons crus, de rosettes et de viandes dans la recette. Pour de telles recettes, le vin rouge est ce qui convient le mieux. Son processus de vinification donne à ce vin un arôme riche en fruits des bois. Une sensation d’onctuosité qu’elle procure, traduite par une longueur en bouche, arrive à bien soutenir le gras et le salé des viandes et diverses charcuteries. Mis à part ses bienfaits en matière de gout, ce type de vin est également d’une grande aide lors de la digestion, grâce aux divers acides organiques qu’il contient.

Le vin rosé

Si vous recevez à votre table, à la fois, des adeptes du vin blanc et des adeptes du vin rouge, le rosé apportera un véritable consensus pour accompagner la raclette. En effet, ce vin regroupe les caractéristiques distinctives des deux précédents types de vin. Il est en même temps léger comme du blanc, tout en étant fruité comme le rouge. Ce vin évoque convivialité et chaleur par excellence. D’autre part, indépendamment du plat à consommer, le vin rosé est toujours à consommer frais. Cette fraîcheur et ses arômes fruités vont apporter une touche de contraste par rapport à la chaleur de la raclette. Le fondant du fromage sera ainsi plus prononcé.