A la découverte de l’histoire du couscous

Vous avez sûrement entendu parler du couscous, vous l’avez peut-être essayé ou vous êtes même un amateur de ce plat exquis et délicieux qui est un élément de base de la cuisine traditionnelle de nombreux pays africains. Comme la pizza, dont on sait tous qu’elle est italienne, le couscous vient de quel pays ? On va se promener dans son histoire et tenter d’attribuer une origine, une naissance, à ce délice que l’on voit souvent proposé dans les émissions culinaires qui inondent la télévisions. Plongeons dans le monde fascinant du couscous.

Qu’est-ce qu’un couscous ?

Certaines personnes attirées par son nom exotique ont pensé plus d’une fois à l’essayer, mais lorsqu’elles l’ont vu, elles ne se sont pas décidées, car elles ne savent pas ce qu’elles ont manqué.

Qu’est-ce qu’un couscous, une pâte, une céréale comme le riz, une simple mie de pain comme la chapelure ? À première vue, n’importe laquelle de ces possibilités pourrait être la réponse, mais la vérité est que le couscous est un produit fabriqué à partir d’un mélange de farines de différentes céréales : blé, grain de millet, semoule et farine de riz, qui sont trempées pour obtenir un mélange, puis cuites à la vapeur et séchées. Le résultat est ces petites boules appelées couscous. 

Origine du couscous

Maintenant qu’on sait ce qu’il est, qu’en est-il de son origine ? Le lieu de naissance du couscous est un peu incertain, car il n’y a pas de documents écrits qui lui donnent la paternité d’un pays spécifique et on pense qu’il vient d’une région sub-saharienne. Mais ce qui est clair, c’est que la première recette connue de couscous se trouve dans un livre de cuisine d’Al-Andalus.

La première recette de couscous, on peut le dire, est andalouse. Il a été écrit à Al-Andalus, l’Andalousie musulmane du XIIIe siècle, pendant le royaume nasride de Grenade.

Type et propriétés de couscous

Il existe deux variétés de couscous, une variété de grain plus fin, utilisée dans les recettes du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, de la Mauritanie et même de la Sicile, où l’on trouve des restaurants appelés Cous-cousserias spécialisés dans la préparation de plats uniquement à base de couscous, et une autre variété de grain plus grossier utilisée dans la cuisine israélienne.

Si vous êtes du genre à soigner la ligne, par goût ou par nécessité, je dois vous dire que le couscous est un aliment idéal pour les régimes pauvres en graisses et en protéines. Il contient une charge glycémique de 25 %, inférieure à celle des pâtes, et au contraire deux fois plus de niacine, de riboflavine, de vitamine B6, d’acide folique, de thiamine et d’acide pantothymique. Le couscous est donc non seulement délicieux mais aussi très bénéfique et sain.

Cuisson du couscous

Le succès de ce plat fantastique réside dans sa polyvalence, car il existe une infinité de recettes pour ravir les palais les plus exigeants avec des légumes, du poulet ou de l’agneau, du poisson et même des recettes sucrées. Sa préparation facile et rapide en fait un produit idéal pour la cuisine familiale.

Si vous voulez goûter le meilleur couscous du monde, vous pouvez venir assister au Festival international du couscous, où les meilleurs chefs des pays sont en compétition : Maroc, Tunisie, Palestine, France, Italie, Israël, Sénégal, Maurice et, en nouveauté, les États-Unis. 

En savoir plus sur les allergies alimentaires et mieux les gérer !
Le légume oublié qui revient en force : focus sur le cresson, bienfaits et recettes !