Quelle différence y a t’il entre champagne et crémant ?

champagne

Qu’il s’agisse de la célébration d’une bonne nouvelle, d’un heureux événement ou même pour simplement se faire plaisir, ces deux vins à bulles sont souvent mis à l’honneur sur les tables. Bien que ces deux vins à bulles se ressemblent et présentent approximativement les mêmes goûts, ils possèdent quand même des caractéristiques propres. Quels sont alors les critères qui permettent de les distinguer ?

Définition des deux concepts

Pour faire ressortir les principaux points de distinction entre ces deux produits, il convient nécessairement de définir chacun d’eux.

Disponibles sur ce lien et dans plusieurs boutiques spécialisées, les champagnes sont des vins effervescents français dûment protégés par une appellation d’origine contrôlée (AOC). Ils sont essentiellement composés de pinot noir, de pinot meunier et de chardonnay.

Ils sont fabriqués obligatoirement dans un espace géographique donné. L’AOC (Appellation d’Origine contrôlée) signifie, en effet, que la boisson est intimement liée au territoire sur lequel il est produit. Il faut dire que ce type de vin à bulle est produit uniquement dans 5 régions de la France (Seine-et-Marne, Aube, Marne, Aisne et Haute-Marne).

De plus, la fabrication doit suivre certaines règles préétablies. Ce vin est donc élaboré uniquement dans une région viticole. Étant un produit de la vigne, il perd automatiquement sa qualité quand il est servi trop froid.

En ce qui concerne le crémant, il est un vin effervescent mousseux qui s’obtient par une technique traditionnelle. Ce vin pétillant, qui offre une mousse légère, est beaucoup plus présent dans les régions du Luxembourg, du Jura, de Loire, de Limoux, de Wallonie, de Savoie, etc.

En partant donc de leurs définitions, il est possible d’affirmer que ces deux vins à bulles ne sont pas identiques. En plus, ils sont élaborés dans des régions distinctes.

Les méthodes de fabrication

Il faut reconnaître que lors de la dégustation, les fins connaisseurs peuvent procéder à une différenciation entre une bouteille de champagne et une bouteille de crémant. Toutefois, ces deux boissons sont fabriquées suivant la même technique.

Il s’agit de la méthode « champenoise ». Elle est aussi communément appelée « méthode traditionnelle » pour le crémant. Cette méthode consiste donc à procéder à une deuxième fermentation en bouteille (la « prise de mousse ») à laquelle les vignerons ajoutent du sucre et des levures.

Par ailleurs, en dehors du crémage, les bulles présentées par le crémant sont beaucoup plus fines.

Le type de cépage

Bien que le processus de fabrication soit le même, le type de cépage utilisé est différent pour ces deux vins.

Pour produire une bouteille de champagne, les vignerons se servent généralement d’un assemblage de 3 cépages. Il s’agit du chardonnay, du pinot noir et du pinot meunier. Ils occupent respectivement 30 %, 38 % et 32 % des vignobles. Ce mélange savant permet à la boisson d’avoir un goût unique, particulier et non-identique à celui du crémant.

Le crémant, quant à lui, peut être élaboré à partir de n’importe quel type de cépage comme le riesling, le pinot blanc ou le pinot gris. Il est donc possible que du crémant de Bourgogne puisse renfermer du gammay, du pinot noir et du chardonnay.

De même, le crémant d’Alsace peut avoir du pinot noir, du pinot gris, du pinot blanc, du chardonnay et du riesling. Cet assemblage permet de produire des vins effervescents délicats et extrêmement frais.

Ces cépages confèrent aussi au crémant tout son caractère. Il faut donc dire que ce type de vin propose une gamme de saveurs très variées.

Une différenciation liée aux arômes

Les vins à bulles comme le champagne moët et chandon sont tous puissants et apportent une saveur différente du crémant, notamment à cause des arômes utilisés.

  • La craie (qui est le sol cultivé pour produire ces vins) favorise un réel accord entre le sucre, les acides de fruits, et même le parfum.
  • Le pinot noir apporte à la boisson des arômes de fruits rouges. C’est bien cela qui rend le vin assez puissant.
  • Le meunier obtenu des terroirs de la vallée de la Marne permet d’avoir une boisson fruitée et souple qui procure de la rondeur.
  • Le chardonnay, qui domine la Côte des Blancs, donne des notes florales et des arômes délicats.

En ce qui concerne les crémants, ils ne fournissent pas les mêmes arômes. Toutefois, vous découvrirez quand même une variété de senteurs de ce type de vin puisque sa production est faite dans différentes régions.

Ainsi, si vous êtes passionné de saveurs de brioche, de fruits secs, de fruits blancs ou d’agrumes, privilégiez le crémant d’Alsace, de Bordeaux, de Limoux ou de Jura. Quant au crémant rosé de Bordeaux ou de Bourgogne, il offre un arôme de fruits rouges.

Si vous aimez plutôt les fruits verts ou la pomme, le crémant de Die est le plus approprié. Il faut également rappeler que l’état des sols cultivés peut contribuer à l’exaltation de notes légères.

Une distinction relative au prix

Bien que les deux vins soient tous de bonne qualité, ils peuvent se différentier par leur prix d’achat.

En ce qui concerne l’élaboration, il faut dire que les vins effervescents français sont conservés pendant une période plus longue que les crémants. Leur temps de fabrication est de 12 mois au minimum, tandis que celui du crémant est compris en 9 et 12 mois. Cela justifie donc la différence de prix qui existe entre les deux.

Les crémants sont ainsi moins coûteux. Pour faire des cocktails ou pour une simple dégustation, vous pouvez alors les obtenir pour quelques dizaines ou centaines d’euros tout au plus. Quant à l’autre, ils varient d’une vingtaine à des milliers d’euros selon la qualité.

Vous l’aurez compris, ces deux types de vins à bulles ont véritablement des points distinctions. Vous pouvez donc tenir compte de ces différences pour choisir le vin à bulles qui convient le mieux à vos attentes.


10 conseils pour choisir du café de qualité supérieure
Petit gâteau panna cotta aux framboises : La recette